Mélanie Fabre

Chargée d’enseignement à l’EHESS, rattachée au laboratoire du CESPRA

Normalienne agrégée d’histoire, Mélanie Fabre rédige une thèse dirigée par Vincent Duclert où elle retrace l’engagement d’intellectuelles dans les débats sur l’éducation à la Belle Époque.

Elle est lauréate du Prix de la Fondation Jean-Jaurès 2017 pour son mémoire de recherche de master 2, Dick May et la première école de journalisme en France : un laboratoire du dreyfusisme, soutenu à l’ENS de Lyon et rédigé sous la direction de Vincent Duclert. Elle est l’auteure de Dick May, une femme à l’avant-garde d’un nouveau siècle 1859-1925 (Éditions PUR / Fondation Jean-Jaurès, 2019)

Ses productions