La genèse de la gauche plurielle (1993-1997)

Élections législatives de mars 1993 : les socialistes subissent un échec, au soir du second septennat mitterrandien. En parallèle, le monde communiste est en déclin et l’influence écologiste limitée. Quatre ans plus tard, en juin 1997 : la gauche plurielle emporte la majorité à l’Assemblée nationale et Lionel Jospin est nommé Premier ministre. La majorité plurielle, rassemblant notamment socialistes, communistes et écologistes, se prépare à gouverner la France pendant cinq années.

C’est l’écart en apparence mystérieux entre ces deux situations que le présent ouvrage se propose d’analyser. Pourquoi une telle évolution en si peu de temps ? Comment est née la gauche plurielle, conséquence d’un rapprochement entre les partis de gauche et écologiste ? Quelles en sont les causes internes et externes ?

En 1997, ce rapprochement est en réalité ambivalent, presque inachevé. La gauche plurielle rassemble des partis unis pour diverses raisons (restaurer une stabilité interne, approfondir un renouveau, conquérir une place dans le paysage politique français), mais avec des histoires différentes et des cultures politiques parfois divergentes. L’alliance a été le fruit d’un processus complexe, influencé par le contexte de chaque parti et par l’évolution de leurs relations. Ce processus est mis au jour grâce à un grand nombre de documents d’archives, issus des différentes formations politiques, et à des témoignages d’hommes et de femmes politiques de premier plan.

Préface de Alain Bergounioux

L’autrice

Élisa Steier est agrégée d’histoire et professeure d’histoire-géographie dans le second degré. Elle a remporté en 2018 le prix de la Fondation Jean-Jaurès pour son mémoire de master 2.

Pour commander ce livre directement auprès de la Fondation Jean-Jaurès, contactez l’accueil par téléphone au 01 40 23 24 00 ou envoyez un mail à boutique@jean-jaures.org

Sur le même thème