Géorgie, soigner les blessures de la guerre

Certes, elle n’a duré que cinq jours, cette guerre opposant, en août 2008, deux rivaux de taille aussi inégale que la Géorgie et la Russie, mais elle a tenu en haleine la communauté internationale.

Côté Géorgie, elle a ravivé la peur de la Russie voisine dont les blindés se sont arrêtés à quelques dizaines de kilomètres de la capitale Tbilissi, ravivé aussi les blessures infligées par la guerre civile qui a ravagé le pays au début des années 1990, aux répercussions plus graves encore. Maintenant, la Géorgie panse ses plaies.

Des mêmes auteurs

Sur le même thème