Cahier de tendances 2021 : les personnes, les objets, les lieux et les idées qui vont tout changer

Si on vous dit « chaise pliante », « boomerang », « complotisme » ou encore « permafrost », à quoi pensez-vous ? Mais aussi « sans contact », « futurologie », voire « géomimétisme »… Vous l’aurez compris, il s’agit des grandes tendances en 2021 ! À l’âge des limites, où tout est à réinventer – le capitalisme, les échanges, le droit, la politique, la protection, les villes, les communs – et même si la rupture avec l’ancien monde se fait attendre, les idées et les élans qui traversent le présent promettent un futur libéré des travers actuels. Dans cet ouvrage, les contributeurs ont cherché à les identifier et à les comprendre, pour nous aider à – collectivement – conjurer la menace d’un effondrement.

Pour acheter l’essai dans sa version papier auprès de la Fondation Jean-Jaurès, envoyez un mail à boutique@jean-jaures.org ou téléphonez au 01 40 23 24 00. 

Sommaire

Le soi et le soin
Jean-Marie Durand
, journaliste, et Thierry Germain, expert associé à la Fondation Jean-Jaurès

Art correct
Jean-Marie Durand, journaliste
> Une guerre des images, indexée à une guerre des identités, menace les circuits du monde de l’art, rattrapé par les tensions culturelles et morales de l’époque

Boomerang (Génération)
Elena Scappaticci, journaliste, responsable éditoriale
> Des « parasites » aux « néo-Tanguy » : pourquoi la crise nous oblige à repenser collectivement le schéma transitionnel de passage à l’âge adulte et les relations entre générations

Chaise pliante
Jérémie Peltier, directeur des études de la Fondation Jean-Jaurès
> Objet symbole du confinement, la chaise pliante incarne la nouvelle façon de « vivre avec un virus ». Un outil d’improvisation permanente et d’hyper-mobilité qui parle des nouvelles figures de l’individu

Complotisme
Eva Illouz, directrice d’études à l’EHESS, et Samuel Leenhardt, étudiant à l’EHESS, master Études politiques
> La montée du complotisme pousse à profondément interroger le statut de la vérité dans nos sociétés démocratiques. Elle est l’un des symptômes majeurs de la difficile recherche par l’homme de son autonomie moderne

Cour d’école
Johanna Dagorn, chercheuse associée au laboratoire LACES, Université de Bordeaux, codirectrice des Cahiers de la LCD
> Les réflexions portant sur la cour d’école visent à remettre de la coopération et de l’égalité dans ces espaces, y concentrant plusieurs des enjeux les plus actuels autour du genre

Couteau
Cyrille Bret, philosophe et géopoliticien, auteur de Dix attentats qui ont changé le monde (Armand Colin, 2020)
> En 2021, la physionomie du terrorisme islamiste en France a muté. Les profils des criminels, leurs modes d’action, leurs affiliations idéologiques et les « effets de terreur » qu’ils ont cherché à produire ont changé. Le couteau est l’objet symbolique de ce terrorisme du coin de la rue

Customisation
Guénaëlle Gault, directrice générale de L’ObSoCo
> Grosse tendance du moment dans le monde des entreprises, la customisation traduit l’évolution de notre rapport à la consommation, en s’opposant au modèle traditionnel fondé sur la standardisation. Une autre façon d’interroger l’individu contemporain, et d’entrer dans « l’âge du faire »

Défiance scientifique
Guillaume Lecointre, enseignant-chercheur en systématique et en zoologie, professeur du Muséum national d’histoire naturelle, coordinateur avec Sarah Proust de Le Fait en question (L’Aube, Fondation Jean-Jaurès, Muséum national d’histoire naturelle, 2019)
> La défiance de plus en plus affirmée envers la science repose souvent sur des confusions épistémologiques. Précipitations, réductions, querelles de légitimités, les phénomènes qui s’y attachent fragilisent ce qui fut longtemps l’un des repères les plus solides de nos sociétés

Désobéissance
Manuel Cervera-Marzal, chercheur en sociologie et en philosophie politique au Fonds de la recherche scientifique (FNRS, université de Liège)
> Des formes d’occupation, de l’espace et du temps, aux micro-actes de désobéissance, les gestes multiples de désobéissance civile témoignent d’un moment politique instable. Une extra-légalisation des luttes sociales qui réinvente les contestations

Diplomatie féministe
Juliette Clavière, directrice de l’Observatoire de l’égalité femmes-hommes de la Fondation Jean-Jaurès
> Portée par des pays comme la Suède, le Canada ou la France, la diplomatie féministe est un champ neuf du combat pour l’égalité entre les femmes et les hommes. Une nouvelle frontière prometteuse ou un effet du moment ?

Freedom
Ludivine Gilli, docteure en histoire, spécialiste des États-Unis
> Initiative née dans l’État de Georgie, aux États-Unis, cette ville d’un genre nouveau vise à rassembler des Africains-Américains « et leurs alliés » dans une communauté fermée. Un projet pragmatique à l’heure de « Black Lives Matter » ou un circuit court séparatiste ?

Futurologie
Fanny Parise, anthropologue des mondes contemporains, Institut lémanique de théologie pratique, Université de Lausanne
> La figure du futurologue émerge dans le débat public avec une promesse : décrypter le présent afin d’anticiper les répercussions d’aujourd’hui sur demain. Une forme de résistance par l’anticipation des catastrophes futures et l’ambition de produire de nouveaux récits collectifs

Géomimétisme
Pierre Gilbert, auteur et prospectiviste en matière de risques climatiques
> Contraction entre « biomimétisme » (s’inspirer de la nature dans nos procédés techniques) et « géo-ingénierie » (les pratiques humaines visant à modifier le climat), le géomimétisme développe une approche systémique nouvelle visant à réencastrer l’humanité dans les limites planétaires

Grand Est
Laurent Petitmangin, auteur de Ce qu’il faut de nuit (La Manufacture de livres, 2020)
> En première ligne de la crise du Covid-19, déjà marquée par plusieurs des grandes mutations sociales actuelles, la région Grand Est peut s’appuyer sur l’ouverture et le temps long pour forger son avenir. Regard d’écrivain sur ce futur

Liens faibles
Sandra Laugier, professeure de philosophie de classe exceptionnelle à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, auteure avec Alexandre Gefen de Pouvoir des liens faibles (CNRS Éditions, 2020)
> Des liens différents des solidarités familiales, professionnelles et amicales traditionnelles jouent de plus en plus un rôle clé dans nos socialités. Une importance redoublée avec la « distanciation sociale » désormais au coeur de nos vies, avec de nouvelles formes d’interdépendances

Lieux infinis
Nicolas Détrie, Yes We Camp
> Explorant des processus collectifs pour habiter autrement le monde, des lieux ouverts, communs, non finis, instaurent des espaces de liberté où se cherchent les alternatives sociales et politiques

Notation
Suzanne Gorge, Terra Nova
> Dédiée longtemps au secteur financier, la notation de produits et services est sortie des salles de marché pour toucher le grand public. Des systèmes désormais au coeur de nos vies, qui conquièrent chaque jour de nouveaux territoires

Objets connectés
Laurence Devillers, professeure en intelligence artificielle à Sorbonne- Université, chercheure au LISN-CNRS Saclay (Laboratoire interdisciplinaire des sciences du numérique) chaire AI HUMAAINE (Human-machine affective interaction & ethics) et auteure de Les Robots « émotionnels » (Éditions de l’Observatoire, 2020)
> Tout droit sorti d’une dystopie, le bracelet connecté Halo, qui écoute la voix de l’utilisateur pour deviner son état émotionnel, illustre les progrès des recherches en robotique. Un progrès technique qui nous interpelle sur la manière de concevoir des systèmes d’intelligence artificielle respectant les valeurs humaines essentielles à notre vie en société

One Health
Dominique Potier, député de la Meurthe-et-Moselle et directeur de l’Observatoire de l’agriculture et du monde rural de la Fondation Jean-Jaurès
> Mouvement initié au début des années 2000, One Health (« une seule santé ») défend une approche intégrée et unifiée de la santé humaine, animale et environnementale. Nous ne guérirons que les uns avec les autres, dans une approche globale du vivant

Patriarcat
Amandine Clavaud, responsable Europe, Egalité femmes-hommes à la Fondation Jean-Jaurès
> Mieux acceptée et légitimée dans le débat public depuis le mouvement de libération de la parole et la révélation de cas médiatisés, la lutte contre le patriarcat se heurte encore à de nombreuses résistances et au conservatisme de notre société

Permafrost
Christian de Perthuis, professeur à l’université Paris Dauphine-PSL, fondateur de la chaire Économie du climat, auteur de Covid19 et réchauffement climatique (De Boeck, 2020)
> La fonte du permafrost, mot désignant l’ensemble des sols qui ne dégèlent jamais en profondeur, pourrait s’avérer lourde de menaces environnementales, bactériologiques et géologiques. Un point méconnu mais central des échéances climatiques

Peuples autochtones
Fanny Parise, anthropologue des mondes contemporains Institut lémanique de théologie pratique, Université de Lausanne
> Les nouvelles manières de concevoir le monde et les interactions avec le milieu naturel invitent à considérer l’homme comme une entité faisant partie intégrante d’un tout. Approches et usages, que nous disent les peuples autochtones de cet enjeu majeur d’aujourd’hui ?

Sans contact
François Saltiel, journaliste pour Arte, producteur au sein de la structure Art2voir et auteur de La société du sans contact. Selfie d’un monde en chute (Flammarion, 2020)
> Déjà marquée depuis des années par une hyper-connexion qui nous éloigne de notre humanité, la crise liée au Covid-19 a creusé le phénomène de la vie « sans contact », au point de l’imposer comme une norme. Le début d’une solitude moderne ?

Solidarisme
Timothée Duverger, maître de conférences associé à Sciences Po Bordeaux, chercheur associé au Centre Emile-Durkheim, responsable de la chaire TerrESS
> La crise économique et sociale a réhabilité l’intervention de l’État pour renforcer les protections face à l’urgence et préparer les transitions pour le « monde d’après ». Dans ce contexte, une ancienne doctrine refait surface : le solidarisme. Décryptage et enjeux

Souveraineté
Chloé Ridel, directrice adjointe de l’Institut Rousseau, haut fonctionnaire
> Nouveau mantra chez de nombreux responsables politiques, la souveraineté peut rester un idéal démocratique et émancipateur pourvu qu’elle parvienne à maîtriser la puissance, avec laquelle certains la confondent encore, et à embrasser des champs neufs

Stations de ski
Samuel Jequier, agrégé de sciences sociales, consultant en stratégies d’opinion
> La double tenaille du réchauffement climatique et de l’épidémie fragilise encore le modèle des stations de ski. Une illustration très forte des limites et adaptations qui régissent notre époque

Stock
Gilles Finchelstein, directeur général de la Fondation Jean-Jaurès
> Le temps du Covid-19 a remis la question des stocks, par opposition à celle des flux, au coeur des enjeux politiques. De défauts (les masques) aux excès (alimentaires) en passant par les nouveaux (données), les stocks deviennent un symptôme politique et économique remarquable, invitant à repenser ce que nous accumulons, ou pas

Système technicien
Quentin Laurens, cadre dirigeant d’une entreprise française d’écologie numérique
> Auteur visionnaire des impasses de nos sociétés où l’homme a non seulement fait toute sa place à la technique, mais l’a surtout sacralisée sans s’en rendre compte, Jacques Ellul a posé les bases d’une critique technicienne qui, appliquée au numérique, a beaucoup à nous apprendre

TousAntiCovid
Ariel Kyrou, directeur éditorial du Laboratoire des solidarités de la Fondation Cognacq-Jay et de son site solidarum.org et membre du collectif de rédaction de la revue Multitudes ; auteur de Dans les imaginaires du futur. Entre fins du monde, IA, virus et exploration spatiale (ActuSF, 2020)
> L’application lancée au même moment que la mise sur orbite de la loi « Sécurité globale » consacre l’ère de la « technopolice » et de notre soumission à l’emprise du système technique de l’hypercapitalisme. Une version à peine édulcorée du Swibble de l’auteur de science-fiction Philip K. Dick

Universalisme
Corine Pelluchon, philosophe, professeure à l’université Gustave-Eiffel, auteure de Les Lumières à l’âge du vivant (Seuil, 2021)
> Comment repenser un universalisme capable de relever le défi climatique et de construire un projet de société qui nous rassemble ? En puisant d’abord dans l’héritage des Lumières des principes fondamentaux qu’il est nécessaire de réaffirmer et en contestant en même temps ses fondements dualistes et anthropocentristes

Vivant
Renaud Hétier, enseignant-chercheur à l’Université catholique de l’Ouest (UCO), auteur de L’humanité face à l’anthropocène. Résister aux effondrements (Presses universitaires de France, 2021) et Nathanaël Wallenhorst, maître de conférences à l’Université catholique de l’Ouest (UCO), auteur de Mutation (Le Pommier, 2021)
> L’impact des activités humaines a profondément perturbé le climat et les équilibres du vivant. Nous sommes aux portes d’un effondrement sans précédent. Mais plutôt qu’à la résignation, ce constat doit conduire à une prise de conscience et provoquer une véritable réaction : inventer une politique du vivant, d’une radicalité inédite

Zoom Towns
Magali Talandier, professeure des universités, Université Grenoble Alpes, UMR Pacte
> Associant l’expression de « boom town » et le nom du logiciel de visioconférence, les Zoom Towns désignent les petites villes qui attirent de nouveaux télétravailleurs. Un plus grand espace de vie, moins de transport quotidien, la proximité de la nature sont autant de critères mis en avant pour expliquer ces nouvelles stratégies résidentielles

Pour acheter directement le livre auprès de la Fondation Jean-Jaurès, envoyez un mail à boutique@jean-jaures.org ou téléphonez au 01 40 23 24 01.

Sur le même thème