Observatoire des radicalités politiques

L'Observatoire est animé par :

Jean-Yves Camus
Codirecteur de l'Observatoire des radicalités politiques
Chercheur rattaché à l’IRIS (Institut des relations internationales et stratégiques)
Codirecteur de l'Observatoire des radicalités politiques
Préfet

Première structure de ce type, cet observatoire dirigé par Jean-Yves Camus veut rationaliser l’analyse des dynamiques radicales qui travaillent les sociétés européennes et mettent à mal le paradigme de l’humanisme égalitaire. Ces radicalités sont politiques, religieuses, théologico-politiques.
Son objectif premier est de dessiner une cartographie dynamique de ces mouvances extrêmes dans leurs dimensions électorales, idéologiques et activistes, en inscrivant les événements récents dans leur temps long. 
Il s’attachera pour cela à en étudier les principaux mouvements ainsi qu’à cerner les passerelles personnelles et idéologiques entre ces différents mouvements, mais aussi entre ces mouvements et l’ensemble du champ politique français.
Il veut être en mesure de saisir très précisément les évolutions socio-géographiques de leurs électorats et leur lien avec le discrédit dont souffrent les partis de gouvernement.
Il se donne pour mission, enfin, de cerner les thématiques sociologiques à partir desquelles ces mouvances capitalisent leur succès.
In fine, il s’agit de mesurer si le « combat culturel » penche actuellement en faveur des extrêmes, comme cela est fréquemment affirmé, et selon quelles logiques.

Ses membres

Membre de l'Observatoire des radicalités politiques
Membre de l'Observatoire des radicalités politiques
Membre de l'Observatoire des radicalités politiques
Auteur et documentariste
Membre de l'Observatoire des radicalités politiques
Chercheur en science politique au CEVIPOL (Université libre de Bruxelles)
Membre de l'Observatoire des radicalités politiques
Docteur en sociologie, maître de conférences en science politique à l’université de Tours et membre du Laboratoire d’étude et de recherche sur l’action publique (LERAP) de cette même université
Membre de l'Observatoire des radicalités politiques
Agrégé de science politique et professeur des universités à l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines
Membre de l'Observatoire des radicalités politiques
Maître de conférences en science politique à l’Université Montpellier I et chercheur au CEPEL (UMR 5112)
Membre de l'Observatoire des radicalités politiques
Lauréat du Prix de la Fondation Jean-Jaurès en 2003 pour son mémoire de DEA de science politique sur la première période du communisme français entre 1917 et 1925
Membre de l'Observatoire des radicalités politiques
Maître de conférences en droit public et membre du Laboratoire des sciences sociales du politique (LaSSP/EA4175) à Sciences Po Toulouse
Membre de l'Observatoire des radicalités politiques
Directeur du département « Opinion et stratégies d’entreprise », Ifop
Membre de l'Observatoire des radicalités politiques
Politologue (CURAPP-ESS/université de Picardie-Jules Verne), spécialiste de sociologie électorale
Membre de l'Observatoire des radicalités politiques
Docteur en histoire, chercheur associé au Centre d’études politiques de l’Europe latine (CEPEL, Unité mixte de recherche 5112 CNRS-université de Montpellier)
Membre de l'Observatoire des radicalités politiques
Fondateur du site ConspiracyWatch.info, observatoire du conspirationnisme et des théories du complot
Membre de l'Observatoire des radicalités politiques
Docteur en droit public, sociologue et maître de conférences en droit public à l’université de Perpignan Via Domitia