La « Troisième voie » britannique et le devoir d’inventaire