La réconciliation pour une paix durable

La Fondation Jean-Jaurès, à l’invitation des ambassades de France et d’Allemagne en Ethiopie, a participé au séminaire “La réconciliation pour une paix durable. L’expérience franco-allemande : une source d’inspiration pour l’Afrique ?”, organisé au siège de l’Union africaine par les deux représentations diplomatiques, la Fondation Jean-Jaurès et la Friedrich Ebert Stiftung (bureau d’Addis Abeba).

Gérard Fuchs, directeur du secteur International de la Fondation, est intervenu dans le cadre d’une table ronde consacrée à la question de la coopération militaire.Cette participation a permis de rencontrer différents responsables politiques et chercheurs africains.De même, la délégation de la Fondation a pu avoir différents entretiens avec Madame Brigitte Collet, ambassadrice de France en Ethiopie et auprès de l’Union africaine.Un déplacement au CFEE (Centre français des études éthiopiennes), culturellement très actif en Ethiopie, a également donné lieu à de fructueux échanges. Enfin, la rencontre avec Wane El Ghassim, directeur du Département Paix et Sécurité de l’Union Africaine et avec Abraham Okoko-Esseau, directeur adjoint du Département Démocratie, Gouvernance, Droits de l’homme et Elections de l’UA, outre la qualité des discussions sur différents sujets (Union africaine, Mali, RCA, relations France-UA, etc.), ces échanges ont également permis d’établir un lien entre la Fondation Jean-Jaurès et l’institution continentale.Le programme du colloque : Consulter la note de Gérard Fuchs

Des mêmes auteurs

Sur le même thème