République centrafricaine : coup d’État constitutionnel ?