Réformer la fiscalité des héritages et des donations

La Fondation recueille les témoignages de celles et ceux qui furent les principaux acteurs de l’histoire du Parti socialiste, les réunissant sous un titre emprunté à Pierre Mauroy, « Héritiers de l’avenir ». Cette collection constitue une source précieuse de compréhension des enjeux et des débats qui ont traversé la gauche depuis cinquante ans. Retrouvez l’entretien avec Pierre Moscovici, ancien ministre, ancien commissaire européen, interrogé par Émeric Bréhier, ancien député, directeur de l’Observatoire de la vie politique de la Fondation Jean-Jaurès. 

 

Pierre Moscovici, aujourd’hui premier président de la Cour des comptes, fut ministre chargé des Affaires européennes (1997-2002) et ministre de l’Économie et des Finances (2012-2014), puis commissaire européen (2014-2020). Il revient dans cet entretien avec Émeric Bréhier sur son itinéraire au sein du Parti socialiste et ses différents mandats électoraux dans le Doubs. Engagé dans sa jeunesse à la LCR, il rejoint les socialistes dans les années 1980, intégrant le groupe des experts animé alors par Dominique Strauss-Kahn. En 1988, il est conseiller de Lionel Jospin au ministère de l’Éducation nationale, qui lui demande d’intégrer le secrétariat national du PS après le congrès de Rennes. En 1993, il entame une carrière politique locale dans le Doubs, devient conseiller général dès 1994, député en 1997, etc. Il revient longuement sur cet enracinement dans cette vieille terre industrielle dans laquelle il s’est durablement implanté. Dans la dernière partie de l’entretien, il aborde son engagement européen, partie totalement intégrante de son ADN politique.

Des mêmes auteurs

Sur le même thème