Retour de Syrie des enfants français

Pour le sociologue Gérald Bronner, accueillir les enfants français de retour de Syrie est le devoir de la République. Mais comment guérit-on des totalitarismes ? Comment se resociabiliser ? Il analyse pour la Fondation les différents enjeux de leur prise en charge sociale, scolaire et psychologique.

Il souligne trois priorités pour une bonne prise en charge de ces mineurs :  

  • distinguer les situations différentes pour opérationnaliser la réponse et s’inspirer d’expériences passées,
  • penser les conditions de mise à distance de l’idéologique djihadiste chez les jeunes enfants, en particulier avec le rôle de la mère, 
  • stimuler leur pensée analytique et leur esprit critique pour favoriser leur indépendance mentale.

 

    Propos recueillis par Jérémie Peltier, directeur des études la Fondation Jean-Jaurès.

    Des mêmes auteurs

    Sur le même thème