Peut-on encore imaginer des utopies en politique ?

Le discours politique défendant l’efficacité avant tout a-t-il remplacé l’utopie d’un projet politique ? Les deux sont-ils compatibles ? Si de nouvelles utopies sont envisageables, quelles sont-elles ? Le philosophe Francis Wolff en a débattu, autour de son dernier essai.

Gilles Finchelstein, directeur général de la Fondation Jean-Jaurès, a interrogé Francis Wolff, professeur de philosophie à l’École normale supérieure de la rue d’Ulm, à l’occasion de la sortie de son nouvel ouvrage, Trois utopies contemporaines (Fayard, paru le 25 octobre 2017).
 

 

Sur le même thème