Les institutions internationales et le multilatéralisme sont-ils morts ?

La présidence de Donald Trump aura marqué une nouvelle étape dans ce qu’on a pensé comme la “fin du multilatéralisme”. Mais pourquoi le multilatéralisme est-il menacé et que signifie-t-il aujourd’hui ? Plutôt que parler de fin, ne s’agirait-il pas d’une nouvelle manière de penser celui-ci et de nouvelles formes de coopérations, moins formelles et plus sélectives ? Dans ce contexte, l’Union européenne arrivera-t-elle à tirer son épingle du jeu ? Renaud Bellais, membre de l’Observatoire de la défense-Orion de la Fondation, a échangé sur ces questions avec Maya Kandel, historienne et spécialiste des États-Unis, Manuel Lafont Rapnouil, directeur du Centre d’analyse, de prévision et de stratégie* du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, et Édouard Simon, directeur de recherches à l’Institut des relations internationales et stratégiques. 

*Les travaux du CAPS sont une contribution à la réflexion sur les relations internationales et ne sauraient être considérés comme une position officielle du gouvernement français.

 

 

Sur le même thème