Les dangers de la société bavarde

Et si nous vivions dans une société bavarde où le dialogue n’existe plus ? Marylin Maeso, jeune philosophe camusienne, y voit un vrai danger. Polémiques systématiques, procès d’intention, culture de l’esquive… : médias et réseaux sociaux se prêtent de plus en plus à un étrange jeu du silence, sorte d’accord tacite par lequel les camps adverses en arrivent à conspirer à leur insu pour créer un univers caricatural où la communication est rendue impossible.

Normalienne, agrégée de philosophie, Marylin Maeso a présenté à la Fondation son premier ouvrage publié aux éditions de l’Observatoire, Les conspirateurs du silence.

La rencontre était animée par Rudy Reichstadt, membre de l’Observatoire des radicalités politiques de la Fondation Jean-Jaurès.

 

 

Sur le même thème