La démocratie dans l’entreprise

D’abord faire en sorte que les textes en vigueur sur la liberté syndicale soient respectés : c’est la proposition de Bernard Thibault pour faire respecter la démocratie dans l’entreprise. Pour les “100 jours pour la démocratie” de la Fondation Jean-Jaurès, Bernard Thibault, membre du Conseil d’administration de l’Organisation internationale du travail (OIT) et ancien secrétaire général de la CGT, nous livre ses réflexions sur le rapport entre “démocratie” et “entreprise”.

L’entreprise apparaît souvent comme l’un des lieux où la démocratie a du mal à s’exercer. Pourtant, ces deux notions ne sont pas antinomiques, et la démocratie dans l’entreprise participe du fonctionnement démocratique d’un pays, d’abord par un dialogue social de qualité et le respect des droits.

 

Des mêmes auteurs

Sur le même thème