Cartes de France de l’accès aux soins : soignants et patients face aux inégalités territoriales

Chaque enquête d’opinion le confirme : la santé fait partie des deux premières préoccupations des Français. Si personne ne doute du dévouement des soignants ni de la qualité des soins prodigués, les questions du manque de personnels, du temps d’attente aux urgences et des délais d’obtention d’un rendez-vous médical constituent des inquiétudes partagées par tous.

La diffusion de ce sentiment de dégradation de notre système de santé s’observe dans les médias et se mesure aisément dans les sondages, mais les données permettant de déterminer l’état réel de l’accès aux soins en France sont en revanche limitées.

Grâce aux statistiques fournies par Doctolib et à leur analyse par le géographe Emmanuel Vigneron, la Fondation Jean-Jaurès est aujourd’hui en mesure de proposer une cartographie, dans toute la France, du temps d’attente avant obtention d’un rendez-vous chez un médecin généraliste ainsi que dans 9 spécialités médicales. Si ces statistiques ne concernent que les praticiens et les patients utilisant Doctolib, elles offrent un aperçu inédit des inégalités territoriales, département par département, qui touchent les Français cherchant à se faire soigner.

À l’occasion de la sortie du rapport détaillant ces statistiques et leur analyse, la Fondation Jean-Jaurès accueillera les géographes, médecins, élus et responsables de Doctolib qui ont participé à son élaboration. Ensemble, ils partageront les enseignements de cette étude, proposeront des pistes de réflexion sur les conclusions politiques à en tirer, et répondront aux questions de la presse et du public.

En présence de :

  • Rémi Branco, vice-président du conseil départemental du Lot, auteur de Loin des villes, loin du coeur (L’Aube, Fondation Jean-Jaurès, 2024)
  • Jonathan Favre, médecin généraliste à Villeneuve d’Ascq
  • Agnès Firmin-Le Bodo, députée
  • Jean-Urbain Hubau, directeur général France de Doctolib
  • Gérard Raymond, président France Assos Santé
  • Emmanuel Vigneron, géographe
  • Marc Villaceque, cardiologue à Nîmes, président du Conseil national professionnel cardiovasculaire (CNPCV)

Animé par Pascal Maurel, président d’Ortus Santé